Le bloc-notes

Les hébergeurs dans Ouest-France, ce 11 octobre

   Ce matin 11 octobre, vous pouvez lire dans la page "Laval" de Ouest-France un article dans lequel les Hébergeurs Solidaires 53 alertent l'opinion sur l'état de déreliction dans lequel se trouvent les services d'Aide à l'Enfance du département concernant l'accueil et la protection des jeunes mineurs étrangers. Trop peu nombreux, les éducateurs sont épuisés, au point de devoir être placés en arrêt maladie. Le Conseil Départemental est en plein déni.

Le texte fixant les conditions de l'évaluation ASE

Ci-joint le texte de l'arrêté ministériel qui fixe les conditions de l'évaluation par les services du département (l'ASE pour ce qui nous concerne) des jeunes MNA qui demandent à être pris en charge par l'ASE. On y voit que cette évaluaton est conçue comme une série d'entretien et que le caractère pluridisciplinaire de l'évaluation doit être assuré. Les questions à poser et les critères d'évaluation sont précisément stipulés. Les termes de la décision motivant le rejet de certains jeunes sont souvent empruntés à cet arrêté.

Un documentaire sur les enfants sans acte de naissance en Afrique de l'ouest

 Publié sur la chaîne LCP, ce documentaire passionnant nous permet peut-être de comprendre la situation d'une bonne partie des jeunes que nous recevons, soit qu'ils n'aient tout simplement pas d'acte de naissance, soit qu'ils l'aient obtenu par un arrangement qui ne garantit pas leur authenticité. De bons arguments pour faire comprendre que, la plupart du termps, ce ne sont pas des fraudeurs. Seulement des enfants qui demandent à voir leur existence reconnue. On pourrait partager ce documentaire avec eux, en famille ou à la porte ouverte ?

Les hébergeurs s'adressent à la presse

 Ce mois de décembre, en prévision de la période des fêtes, les Hébergeurs Solidaires ont décidé de s'adresser à la presse. Ils sont nombreux, en effet, à se retrouver en famille : moins de lits disponibles pour les jeunes mineurs. Il fallait donc faire connaître notre action : pour obtenir l'aide de nouveaux hébergeurs et/ou inciter le département et la préfecture à élargir l'hébergement par le 115.

De nouveaux arrivants

  Cette fin de novembre a été marquée par l'arrivée à la Porte Ouverte de 5 nouveaux jeunes qu'il nous faut héberger. La semaine dernière, nous avons eu un répit, avec la satisfaction, certains soirs, de voir tous les jeunes à l'abri pour la nuit. De nouveau, ce n'est plus le cas. Et, en même temps, c'est un plaisir de découvrir chaque fois de jeunes personnalités nouvelles, toujours différentes ! Il faudrait tenir le journal de ces rencontres...